Les Origines de la kinésiologie

D'autres méthodes continuent régulièrement de voir le jour, en apportant chacune leur complémentarité, pour n'en citer que quelques unes :

 

Touch for Health (TFH) : créé par John F.Thie, permet d’évaluer l’état d’équilibre des méridiens3 en 1 concept : créé par Gordon Stokes, Daniel Whiteside et Candace Callaway, particulièrement efficace dans la gestion du stress émotionnelBrain Gym : créé par Paul Dennison, spécialisé dans les difficultés d'apprentissagePlus récemment, la Kinésiologie Harmonique est également venue enrichir, la Kinésiologie Spécialisée.

 

Créée en 1995 par Jean-Pierre Bourguet, elle apporte un complément non négligeable dans la pratique de la Kinésiologie Spécialisée.

 

Toujours basée sur le test musculaire, c'est une méthode de connaissance de soi, et de recherche d'harmonie entre l'âme et le corps.

 

Elle se concentre particulièrement sur la recherche des différents freins, qui se sont mis en place au fur et à mesure de notre existence (petite enfance...), ou de celles de nos aïeux, et qui nous empêchent encore aujourd'hui, de nous réaliser pleinement.

La Kinésiologie se décompose en différentes spécialisations, parfaitement complémentaires et cohérentes, dont l'outil principal reste toujours le test musculaire. Elles forment un système complet, regroupé sous le nom de Kinésiologie Spécialisée.La première née, la Kinésiologie Appliquée a été développée dans les années 60 aux Etats-Unis, par un chiropracteur américain le Dr Goodheart.

 

En croisant les découvertes de la physiologie occidentale et de l'énergétique chinoise, et se basant notamment sur la circulation de l'énergie dans les méridiens, il découvre la relation directe qui existe entre la faiblesse d'un muscle, et l'état de stress.

 

Il a l'idée d'utiliser le test musculaire, et d'instaurer un système de questions/réponses afin de dialoguer avec le corps, il va pouvoir ainsi localiser les blocages vertébraux de ses patients. Ce test va lui permettre ensuite, de déterminer très précisément les zones à équilibrer, il va établir le principe de base de la kinésiologie, selon lequel le tonus musculaire s'affaiblit dès que quelque chose nous perturbe.